K°K#8 / Plastic hacker Space Festival is coming!

P.A.F : 5 euros for evening
10 euros for all day
15 euros for the week-end
Friday evening is free !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous vendredi prochain, pour le K°K#8 et l’ouverture  du PHSF  :

Conférences, workshops, performances, concerts.

Tout le programme: http://www.hackerspace.net/

Plastic hacker space fest 2010

29-31 Octobre 2010
/tmp/lab
6Bis rue Leon Geffroy
94400 Vitry sur Seine
http://www.tmplab.org/contact/

cfp-phsf2010@usinette.org

Usinette, Fablab, RepRap, transidentités et transpalettes : l’univers du D.I.Y croise, pour cette nouvelle édition trans-disciplinaire, les univers variés de l’autogestion, de la post-pornographie et des séxualités plurielles, des questions de genre, de l’architecture, de l’environnement,…, et sème le trouble au cœur de nos habitudes en reposant la question de nos désirs.

Plastique, électronique et chair pour fabriquer presque tout : enfin tous les moyens de réaliser ses envies et de construire un monde à son image.
Il n’est plus question de se demander “de quoi demain sera fait?” mais “comment veut-on faire demain?”.

Appel à projet :

- Changer notre façon de consommer et fabriquer soi-même ses objets :
* Réaliser enfin des objets utiles et fiables.
* Réparer tout, réparer partout.
* Ajouter des fonctionalités à votre service à raclette.
* Automatiser sa vie : fabriquer des robots et des automates comme on
écrit un script Perl ou Python.
* Moteur de recherche dans la vraie vie avec des puces RFID à la maison.

- Repenser notre façon de vivre pour les 90 prochaines années :
* Les vacances 2.0 : où comment ne plus retourner au boulot.
* Retrouver le pays de Cocagne et son jardin secret.
* Humanisme, néo-humanisme, transhumanisme…hackerisme ?
* Pommunautés autogérée et nouvelles structures sociales
* Pédagogie alternative
* Blog : auto-documentez comme vous respirez !
* Recherche et développement, veille technologique pour tous : nous sommes les inventeurs et pouvons aussi être les héros !
* Embrasser l’inconnu, aller où nul homme n’a encore jamais été.
* Aventuriers : aller de plus en plus loin : le fond des océans, les forêts inexplorées, l’ espace.
* Auto-fiction : votre vie produit tranquillement des formes, des
couleurs, des sons, des idées et des concepts.

- Hack yourself:
* Féminisme, “masculinisme”, “transgenrisme”, … : jouez-vous des -ismes!
* Fantasmes open-sources.
* Fantaisies Cybernétiques : prothèses, pluggs, transformations,
j’aimerais tellement avoir huit bras !
* Prothèses sur mesure, accessibles et open-sources.
* Amplifier son corps : Oscar Goldman disait dans les années 70 : «we
have the technology». Aujourd’hui, la cybernétique nous a -t-elle fait
plus fort et plus rapide ?
* Crypto-anarchisme et identité.
* La technologie comme une interface sensible et sensuelle.

- Bio-hack :
* Cuisine : faites vos propres aliments et partager les recettes.
* Pharmacopée open-source.
* Ordinateurs organiques.
* Nanosciences : de la matière grise dans votre shampooing.

- Voyages :
* Dynamiques : «Gens du voyage», roms, trailer park boys, travellers :
stoppés ? plus envie de repartir ?
* A pied, en tandem, en moteur à l’huile, en volant, à cheval : mon
véhicule ne me coûte presque rien.

- Environnement :
* Jardiner partout.
* S’approprier les “non-lieux” et les zones urbaines hideuses.
* Architecture durable, auto-construction, troglodysme, squat.
* Cure de désintox pour les barres, les tours et les centres commerciaux.

- Energie :
* Efficacité : «mon électricité est générée par un hamster !»
* Energies alternatives : Comment extraire le plutonium des pommes de pin !
* Stockage : inventez le doggy-bag électrique.
* Ascétisme : de l’utilité des bougies en dehors des anniversaires et des dîners en amoureux.

L’objectif du HSF 2010 sera d’explorer ces savoirs et ces mondes connus ou méconnus.

Type de propositions :

1. Conférence (45mn de présentation + 10mn pour les questions)

2. Atelier/démonstration (de 2h à 2 jours)

3. Installation/performance (musicale, plastique, sonore…)

Des lightning talks pouront être organisés au dernier moment, en fonction
du temps et de l’espace disponible.

Informations requises :

- Titre de la proposition
- Type de proposition (voir ci-dessus)
- Nom(s) du/des intervenant(s)
- Affiliation (Organisation, collectif…)
- Langue : français/anglais
- Présentation de la proposition (5 à 10 lignes)
- Sujets/mots-clés
- Une courte biographie
- Connection internet nécessaire OUI/NON

Envoyez-nous vos propositions à
cfp-phsf2010@usinette.org

Date limite : 5 octobre 2010.

Edition 7 : code / programmation et cryptographie, vendredi 12, Paris, Porte de Clignancourt

#include <stdio.h>

int main(int argc, char *argv[])

{
    char what[] =
        "KineKlub #7 - Code";
    char when[] =
        "Le 12/03/2010 à partir de 20h jusqu'à épuisement de tous les participants";
    char where[] =
        "6 rue des Entrepots 93400 Saint-Ouen, portail vert, Métro : Porte de Clignancourt";
    char who[] =
        "dermiste, endrazine, itzhack, iv, kiniou, Maurin, milo, {Nico}, urs";
    char agenda[] =
        "Introduction à la programmation, les différents langages de programmation (C, Shell, Perl, Assembler, Brainfuck, Whitespace…)\n"
        "Les regex ou expressions régulières\n"
        "Le processus de création ou le quotidien du codeur\n"
        "La machine de Turing\n"
        "Le Ken thomson Hack\n"
        "Le lambda calcul\n"
        "L'isomorphisme de Curry Howards\n"
        "Le live coding (Fluxius)\n";

    printf("Quoi  : %s\n", what);
    printf("Quand : %s\n", when);
    printf("Où    : %s\n", where);
    printf("Avec  : %s\n", who);
    printf("\n");
    printf("Programme :\n%s\n", agenda);
    printf("\n");
    printf("Venez (nombreux) avec coussins, vins, fromage & fruits...et tête reposée :)\n\n");

}

Edition 6 : Corps utopique

KINÉKLUB#6  : CORPS UTOPIQUE

vendredi 4 décembre 19h30 @LA SUITE LOGIQUE, 27 rue de la Glacière – 75013 Paris métro : Glacière ou Les gobelins

Le corps ne serait-il pas porteur de l’utopie même de la création, qu’elle soit artistique ou technologique ?

les limites entre toutes les créations ne seraient-elles pas organiquement floues ?

Dans sa conférence « Le corps utopique », en 1966, Michel Foucault décrit le corps comme étant à l’origine de toutes les utopies. Le corps, topos « impitoyable », organiquement limité et surtout mortel, serait le creuset conceptuel, le référent et même l’instrument des utopies créées par l’humain pour le dépasser et le poétiser.

Lors de cette soirée consacrée au « corps utopique », nous explorerons certaines formes utopiques contemporaines et la manière dont les technologies dialoguent avec le corps pour lui permettre de répondre à ses besoins de projections et à ses désirs de transformations les plus poussés.

Nous parlerons de Body Art, de mutations technologiques et artistiques, de robotique esthétique, de genres questionnés, de fusions homme-machine, de réalités corporelles augmentées, de transhumanisme, d’immortalité numérique.

Pour nous accompagner dans cette plongée au cœur du corps, nous aurons le plaisir d’accueillir Aymeric Hainaux et Pascale Gustin qui vont nous proposer des performance, ainsi que d’autres expérimentateurs.

Thématiques et vidéos présentées :

Corps / Art : Audrey Bartis

- collage vidéo « Michel Foucault + Willard Maas : corps utopique », Audrey Bartis / Mekameta, 2009.

- Bruce Nauman, « Manipulating the T bar », 1966.

- Michel Journiac, « 150 poèmes mis en sang », 1993

- Charles Simmonds, « Birth – Body – Earth »  1970 & « Landscape – Body – Dwelling » 1973

- Merce Cunningham, « Septet » 1964 & « Pond Way » 1998

- Sam Teching Hsieh, « One Year Performance(s) » – de 1978 à 1999

- Pippiloti Rist, « ? »,  « Blutclip » 1993,  « Mutaflor » 1996 & « Regen Spot » 1998

- Laurie Spiegel, « Improvisation on a concerto generator »

- Julien Dorra, « Blind Model » 2009

Gender Studies & Manifeste Cyborg : Vanessa Brunet

Transhumanisme : Nicolas Thill

avec deux performances d’Aymeric Hainaux

http://www.unpoisson.com/

et une performance de Pascale Gustin

http://www.pascsaq.org/weblog/archives/2009/11/16/work-in-process_a_k_a_wip_–souffles_ii/index.html

Edition 5 : Hallucinations et mondes parallèles. Part. II

Vendredi 13 novembre 2009, à 19H30, à  La suite Logique, 27 rue de la Glacière, métro : Glacière ou Les Gobelins.  http://www.lasuitelogique.org

living_brain_w_grey6a00d83451c3ab69e200e55208e3ef8834-640wi

 

 

 

 

 

 

 

Pour cette partie II, nous quitterons le domaine organique et corporel exclusif, pour retrouver nos préoccupations technologico-artistiques et mettre en évidence les relations explicites de la technique et de la technologie avec les hallucinations.

En guise d’application, nous tenterons de mettre en œuvre une version «home made» de la très emblématique Dream machine, réalisée au début des années soixante, par Brion Gysin et le mathématicien Ian Sommerville. Nous aborderons l’univers des jeux vidéos, comme World of Warcraft, Counter Strike ou America’s Army, et  la vidéo dans ses potentialités hallucinatoires, créatrice de  réalités avec les œuvres de Ryan Trecatin et de Jeremy Blake. Nous entrerons progressivement dans de  véritables fictions sensorielles à travers les installations sonores de Janet Cardiff et de George Bures Miller. Et nous terminerons enfin et en beauté, dans une complète symbiose borgésienne, avec une performance de Pascale Gustin.

Intervenants : Nicolas Thill, Charles Foichat, Lajim, Audrey Bartis, Pascale Gustin, Ursula Gastfall

Et comme d’habitude…, amenez des victuailles à partager!!


Edition 4 : Hallucinations et mondes parallèles. Part. I

alice-wonderland-caterpillar1
demons

Edition 4 : Hallucinations et mondes parallèles, partie 1 - vendredi 02 octobre 2009, à 19H00, à l’espace En Cours (Paris)

Attention, soirée spéciale « Stress test » de votre bon sens !!

Nous vérifierons ensemble si effectivement «le bon sens est la chose au monde la mieux partagée.»(1) Mais avant, nous verrons sur quoi s’appuie ce fameux «bon» sens si bien considéré, et devenu dans nos provinces le grand garant de «la puissance de bien juger et distinguer le vrai d’avec le faux»(2). Nous aiguiserons ensuite nos «mauvais» sens, ces sens si déconsidérés pour augmenter notre réalité. Communément définit comme perception sans objet, l’hallucination retrouvera ici ses territoires, ses univers et nous conduirons ainsi nos pensées par différentes voies vers d’autres perceptions. Car, au-delà de tout jugement, l’important est de considérer que «la possibilité de la connaissance réside dans la proportion entre l’inconnu et le connu.»(3)


Dans un total désordre, nous parlerons de schizophrénie, de Salavador Dali et de Raymond Roussel, de Castanada, d’Anton Mesmer, d’Henri Ey, d’Orson Welles et de tous ceux concernés, que j’oublie à présent.

Alors venez tenter l’expérience, équipés de votre coussin et de quelques victuailles!

(1) Toute première phrase du « discours de la méthode » de René Descartes, ça commence dur!

(2) Deuxième phrase du « Discours de la méthode » de René Descartes

(3) Wikipédia,  Nicolas de cues et « la docte ignorance » , ça c’est plus sérieux !

Intervenants : Audrey Bartis, Nicolas Thill, Charles Foichat, Bruno Garrigues, Benoit Pingeot, Marcel Courchant.


P.S : Comme c’est un vaste domaine et que nous ne souhaitons pas en sortir si vite, une deuxième partie sera consacrée aux hallucinations et ses déploiements technologiques. Les prochains intervenants sont d’ailleurs parmi vous, qui ne le savez pas encore …. Merci de vous faire connaître au plus vite!


Edition 4 : Hallucinations et mondes parallèles, partie 1

vendredi 02 octobre 2009 à 19H00

L’espace En Cours : 56 rue de la réunion, Paris 20e

métro : Buzenval / Alexandre Dumas


NB : cet espace étant entouré de lieux privés, merci de respecter la tranquillité des voisins à partir de 23h, en arrivant comme en repartant.

Comme d’habitude, merci d’apporter à boire et à manger (surtout les plus résistants d’entre vous qui comptent rester jusqu’à la fin de la nuit!…).

Edition 3 : Boucles & Récursivité

Édition 3 : Boucles & Récursivité

1.

vendredi 12 juin de 19h jusqu’à l’aube

Pendant cette soirée, nous entrerons en profondeur dans le principe mathématique de récursivité, ainsi qu’au cœur des formes et des applications qui en dépendent. Car « pour comprendre le principe de récursivité, il faut d’abord comprendre le principe de récursivité ».
Puis, jusqu’aux limites et au péril de nos facultés mentales, nous irons vers des territoires, où s’ouvrent d’autres gouffres intérieurs, comme le cloaque d’un estomac qui se digère, ou le râle d’une « machine qui dés qu’on la fait tourner à vide ou qu’on la considère d’un point de vue esthétique,(…) commence à donner sur son ingénieur des informations sur lui-même.1»
Alors pour que s’accomplisse cette mise en abîme et le vertige qui l’accompagne, venez-nous rejoindre dans ces circonvolutions physiques, esthétiques infinies où il sera question de mathématique, de programmation, de live coding, de fractales, de formules magiques, de damnation, de constructeur universel, de larsen, de schizophrénie et enfin d’«éternel retour» du même, engendré par lui-même. ;)

crop0025

participants à la programmation :

Millovann Yanatchkov
Nicolas Thill
Aurélien Fache
Audrey Bartis
Ursula « Gastfall »

Atelier de Benoît Pingeot 24 rue Norvins 75018 Paris
(à proximité de la place Dalida)
code 43 28 A Batiment D 2eme étag, atelier D3
métro Lamarck Caulaincourt

Pensez à apporter des victuailles sur le thème : pain / fromages / vin / fruits et un coussin pour votre confort!

(1.Peter Sloterdijk, La domestication de l’être, Éditions Mille et une nuits, Paris, 2000, p. 33)

Programme détaillé :

Nico :

1. Introduction

- Mise en abyme en direct avec caméra

2. Théorie

- La fonction factorielle en mathématiques

- La fonction factorielle en informatique

3. Applications

- Démos : fractales, bout de codes en C, Pascal, Logo…

- Recursivité dans le monde réel

- Image : Biologie – Diatomée, Nautile

- Recursivité dans la BD :  Franquin

- Recursivité dans la Publicité

- Recherche de Escher :  vidéo : Escher – Prentententoonstelling 1 et 2

- Recursivité croisée

- Citations :  Shadocks : Plus je pédale moins vite, moins j’avance plus vite

- Recursivité dans l’Armée (marche au pas cadencé) : tactique d’origine militaire du Clear & Secure

Audrey :

« collage » Meier+Marey (10’20’’) : « For Alan Turing », pièce sonore de Robin Meier + chronophotographies animées d’Etienne-Jules Marey.

Pierre-Laurent Cassière : présentation « plasticien sonore » et vidéos :

- Sine (avec Juliana Borinsky, 2007)
- Mimnemesis (2006)
- Harpe de fortune (2005)

Boucles sonores :

Zazazie – Thomas Baumgartner (2005)
Ecoute – Je m’écoute – Gaëtan Bulourde (2008)

Schizophrénie technologique

Serial Experiments Lain épisode 3+8 (Ryutaro Nakamura, 1998)

Milo :

———-

Coding

———-

– Live coding récursif 30′

– Explication du code & exemples 30 ‘

————

Concepts

————

– La récursicté en mathématique [Lambda calcul]

– La récursivité en informatique [Scheme, GNU's Not Unix]

– La récursivité en philosophie & spiritualités [Spinoza, Madandala &

Boudhisme, Wired]

– Histoire des fractales

– Démo d’un logiciel fractal

– Art, récursivité & fractales [peinture, architecture, littérature]

Ursula :

Deux formes : Les formes inclusives et  expansives

Le baroque

Le labyrinthe

# Vidéos :

Beckett : Quad I et II, Not I,  Was, wo

# Littérature :

La chasse au snark de Lewis Caroll

Le terrier de Franz Kafka

# Musique :

Les canons de Bach

Les canons de Moondog

# Philo :

Le baroque, Leibniz, le pli et les fractales

# Science et cybernétique : machines auto-réplicantes, constructeur universel de John Von Neuman et Norbert Wiener.